Publié par Laisser un commentaire

Solution de Propolis

La propolis est une substance que les abeilles fabriquent afin, entre autre, d’aseptiser leurs ruches grâce à ses propriétés protectrices contre les microbes et les champignons. En grec ancien “propolis” signifie devant (pro) la cité (polis), car de fait les abeilles en enduisent leurs trous d’envols tel un sas stérile.

Les abeilles fabriquent la propolis à partir de résines recueillies sur les bourgeons et les écorces des arbres, en particulier les conifères et les peupliers, et l’ajoute à leur cire avec leurs sécrétions salivaires.

En Grèce, Aristote la décrivait comme un remède aux affections de la peau, plaies et suppurations et en Afrique du Sud l’armée anglaise s’en servit pour désinfecter les blessures des soldats et par conséquent aider à cicatriser leurs blessures. Dans le domaine de l’herboristerie la propolis est reconnue comme un anti-infectieux efficace, par voies internes et externes.

Recette maison : vous pouvez en ajouter quelques gouttes à votre crème avant application

 

Les mots du producteur :

  • A l’entrée de la saison froide, ou en période de fatigue, de stress, il est dynamisant pour l’organisme de faire une cure de 5 gouttes par jour pendant 21 jours. L’idéal est de prendre les gouttes directement sous la langue, comme des oligoéléments, entre les repas, et de garder la solution sous la langue une bonne minute. Elle va « tapisser vos cavités » et opérer une action bactériostatique et fongicide.
  • En cas de refroidissement, maux de gorge, grosse fatigue, état grippal, 3 fois par jour 8 gouttes procure un réel bienfait, et peut éliminer le problème. Les mots de gorge sont soulagés d’autant que l’irritation cesse. D’après les tests chimiques, le pouvoir anesthésiant de la propolis est 20 fois supérieur à la novocaïne.
  • Effet remarquable sur le pied d’athlète, on peut procéder à une application directe de quelques gouttes via un coton tige, par exemple. Ça pique, mais deux applications, et plus de problème pendant un bon moment. Renouvelez si, ou quand, ça recommence.
  • En cas de blessure externe, c’est un très bon cicatrisant, longtemps utilisé par le passé, notamment en médecine vétérinaire.
  • Evidemment cela ne dispense en aucun cas de consulter un médecin.
Laisser un commentaire