Alimentation santé / Fatigue chronique

Alimentation santé et fatigue chronique - Blog LRB

Notre cerveau, maître de nos envies

Tout d’abord, il faut savoir que notre mental est plus fort que tout. Je m’explique : c’est bien notre cerveau qui commande nos pulsions nourricières. Il sait à quelle heure dans la journée il a besoin de refaire le plein d’énergie. C’est également notre cerveau qui définit la quantité et la qualité de ce que nous consommons.

Produits naturels / Produits chimiques

A chaque fois que nous consommons un produit, nous ingérons des substances : saines ou toxiques.

Les substances saines sont par exemple :

  • l’air que nous respirons : la qualité de l’air est essentielle à une bonne oxygénation de nos cellules
  • l’eau de source (non celle, de l’eau de source en bouteille plastique, restée sur des palettes au soleil avant d’arriver dans les grandes surfaces)
  • les aliments du jardin (sans produits chimiques), les plats culinaires que nous préparons

D’une façon générale une alimentation santé est saine par des produits naturels. 

Autrement dit, le reste représente les substances toxiques, me direz-vous ?

Et bien, oui et non. C’est-à-dire que dans la logique des choses, les autres produits ne sont pas entièrement sains. 

Et la part du Bio dans tout ça ?

Dans l’article « 28 Plantes médicinales… » j’expliquais que les termes de Bio ou biologique au même titre que Permaculture, n’ont rien de novateurs. Une fois de plus, il s’agit d’une tendance marketing. Un esprit de conscience de consommer avec tel ou tel label. Label ou loi, suivant des cahiers des charges, n’admettant qu’un certain pourcentage de produits chimiques intrants.

Prenons le cas du paysan dans les années entre les deux guerres, il travaillait en famille ses parcelles de terres (celles dont il pouvait s’occuper, avec les moyens qu’il avait), il acceptait une partie de perte de ses récoltes (due au climat, aux animaux etc.), il savait conserver ses récoltes. Jusqu’ici vous me suivez ?

En admettant que ce soit le cas de nos jours, pensez-vous vraiment que le paysan – appelé de nos jours exploitant agricole – laboure encore à l’ancienne ses champs, amende au fumier, sème à la volée, tire l’herbe à la main entre les rangées, et récolte à la faucille ou se permet de vendre des fruits et légumes dit « moches ».

Il est indéniable que nous ne pouvons pas faire marche arrière. L’aspect le plus important est d’aller vers une alimentation santé la plus naturelle que possible. Des produits locaux. Des produits de saisons.

Produits industriels / Addictions

Malgré ça, nous sommes confrontés tous les jours aux substances toxiques. Pour ainsi dire, une grande quantité de produits industriels. Plus précisément les plats culinaires tous prêts. Ceux qui deviennent pour nous et nos enfants des véritables addictions : les fameux gras-salés-sucrés. 

Notre cerveau sait quand il a besoin de se nourrir. Ou dans ce cas là, il sait qu’il est « en manque » : encore et toujours plus. Au même titre que les addictions de l’alcool ou le tabac, pour ne citer que celles-là.

Fatigue chronique / Fatigue nerveuse / Stress

Afin de profiter d’une alimentation santé digne de ce nom, il faut consommer des produits simples, basiques. Sans quoi, notre organisme se met sur ses réserves, puis en position d’alerte, puis génère des pathologies diverses. En conséquence, notre corps est en état de fatigue chronique.

Souvent liée à de la fatigue nerveuse, la fatigue chronique est une perte d’énergie. Entre autres nous nous sentons vidé, sans énergie. Et cela, n’est pas passager. Non, bien au contraire, nous accumulons des périodes de fatigue, cela devient donc chronique.

3 énergies vitales

Mais en réalité, le processus est simple. En règle générale, notre corps a besoin de 3 éléments pour vivre en bonne santé : les phases de sommeil, les activités et l’alimentation.

Si l’un des trois éléments est en déséquilibre, suivant l’intensité, nous pouvons soit juste avoir une fatigue passagère, soit déclencher des maladies.

Schéma Fatigue chronique / Alimentation santé

Le sommeil :

Notre corps a besoin, logiquement, entre 8h et 9h de sommeil, sans interruption. Bien entendu avec une phase d’endormissement rapide et un réveil sans fatigue. A défaut de cela, notre organisme est en déséquilibre et crée une fatigue chronique.

C’est la raison pour laquelle nous avons de plus en plus de mal à nous endormir de bonne heure et que nous nous réveillons régulièrement fatigués, sans envie de sortir de notre lit. C’est-à-dire que notre corps va devoir puiser dans nos réserves d’énergie pour rester éveiller, n’arrivant pas à faire « descendre la pression ». 

Dans quelles réserves allons-nous puiser ? Vu que c’est notre alimentation santé qui créée les réserves, nous y puisons donc dedans. Ainsi, nous nous mettons en carences de Vitamines, Minéraux, Oligo-éléments….

Les activités :

Notre corps a besoin de mouvements pour conserver une bonne tonicité être en forme !

Bien entendu avec des activités domestiques, des activités professionnelles et des activités de loisirs. Si toutefois, il y a excès d’activités, notre organisme surchauffe, créant stress sur stress : c’est de la fatigue chronique. C’est la raisons pour laquelle dès que nous arrivons au stade du « Speed Work » : nous stressons. C’est-à-dire que si nous sommes sous pression permanente, notre corps n’arrive plus à se détendre. A tel point que notre corps est crispé, notre cerveau bouillonne. Et malgré tout, nous sommes en manque. En manque de cette adrénaline !

Dans quelles réserves allons-nous puiser ? Dans notre alimentation santé.

L‘alimentation santé :

Notre corps a besoin de nourriture. Sans elle, nous serions en faiblesse musculaire et cérébrale notamment. Bien entendu qu’il faut manger et boire. Cela étant dit, en quantité raisonnable et de bonnes qualité. A défaut de cela, notre organisme est en déséquilibre et crée une fatigue chronique. 

C’est la raison pour laquelle nous devons apporter les nutriments nécessaires au bon fonctionnement de notre organisme. C’est-à-dire qu’il faut manger de tout (des produits sains, comprenons-le), notre cerveau passe sa commande.

Les carences pour notre corps

Juste en observant, nous prenons bien conscience qu’au fil des décennies, nous sommes bien plus carencés que nos grands-parents. Et il ne s’agit pas uniquement d’alimentation santé.

Cela concerne 5 points essentiels :

  • l’Oxygène ; car nous vivons dans des atmosphères souvent polluées et nous ne respirons souvent pas à plein poumons
  • le Mouvement ; celui qui dilate nos vaisseaux, fait travailler nos muscles (dont les muscles profonds), exerce une mobilité qui garantit la souplesse des articulations
  • le Magnésium ; indispensable à l’énergie et à la résistance au stress
  • les Acides gras Oméga 3 ; qui nourrissent nos cellules jusqu’à la plasticité de la peau
  • les Anti-oxydants (dont la Vitamine E et les Caroténoïdes) ; ceux qui jouent le rôle d’anti-ride pour notre corps

Tous ces nutriments viennent en prévention des maladies dégénératives.

Notons toutefois, que nous sommes également carencés en Vitamines :

  •  Vitamines C que l’on trouve dans les agrumes,
  •  Vitamine D bon pour les os – cure à faire de l’automne au printemps
  •  Vitamines B, en général celles qui nous maintiennent le bon équilibre nerveux.

A savoir : les aliments bienfaiteurs

  • Les fibres limitent la vitesse d’absorption des sucres
  • Les prébiotiques et probiotiques favorisent une bonne flore intestinale
  • Les fruits et légumes sont de puissant anti-oxydants, anti-inflammatoires, protecteurs cardio-vasculaires, et souvent anti-cancéreux
  • Les algues, coquillages et crustacés riches en iode, essentiel pour le bon fonctionnement de la thyroïde ainsi que le développement intellectuel.

A savoir : les aliments néfastes

  • Les graisses saturées
  • Les sucres rapides
  • Les produits laitiers : en lait animal. Pensant tous qu’ils sont tous sources de calcium. Pourtant des études ont prouvé que le phosphore contenu dans ce type de laitage réduirait l’absorption du calcium ainsi que celui du magnésium !
  • Les cuissons trop prolongées, les aliments carbonisés

La liste est  forte exhaustive, rappelant que les aliments les plus simples sont les plus bénéfiques !

L’alimentation santé Anti…

Notre alimentation santé a des effets thérapeutiques.

Pour peu que nous allions voir un nutrithérapeute, nous fixant ainsi une ligne de conduite, non sur un régime alimentaire, mais bien au contraire sur une nouvelle façon de se nourrir. Et ce, au quotidien, au long court.

Contre le vieillissement et risques de maladies liés à l’âge :

  • Vitamine E
  • Vitamine C
  • Caroténoïdes
  • Sélénium
  • Thé vert
  • Crucifères (choux, radis, navets… à base soufrée)
  • Huile olive
  • Vin rouge

Contre le cholestérol :

  • Phytostérols

Contre l’hypertension :

  • Magnésium

Contre les migraines :

  • Caféine (mais pas une cafetière par jour, à se voir avec des palpitations cardiaques)

Contre la déprime :

  • Chocolat noir

Pour fluidifier le sang :

  • Ail

Les Vitamines dans notre alimentation santé / Déclin de la fatigue chronique

Dans notre alimentation santé, les Vitamines sont essentielles au bon fonctionnement de notre organisme. Grâce à elles, nous optimisons et améliorons notre vitalité et ainsi faisons barrière à la fatigue chronique.

Parmis elle les Vitamines A, B, C, D, E et K.

Beaucoup d’entre nous connaissons les lettres pour exprimer une vitamine. Toutefois, ces lettres sont importantes quant à leur implication dans notre organisme.

  • Les Vitamines A et Caroténoïdes sont anti-oxydantes et permettent la cicatrisation.
  • Les Vitamines B sont en règle générale liées au bon fonctionnement de notre système nerveux.
  • Les Vitamines C sont anti-inflammatoires en stimulant le système immunitaire.
  • Les Vitamines D favorisent l’absorption du calcium.
  • Les Vitamines E préviennent du vieillissement cellulaire.
  • Les Vitamines K permettent la coagulation du sang.

Notons que toutes les vitamines citées ci-dessus contribuent à lutter contre les cancers.

Les Minéraux dans notre alimentation santé / Déclin de la fatigue chronique

Dans notre alimentation santé, les Minéraux sont aussi essentiels que les Vitamines pour contribuer  au bon fonctionnement de notre organisme.

L’alliance des 2 efface efficacement la fatigue chronique.

  • Le Calcium, minéral le plus abondant dans notre corps. De lui, dépend notre squelette, nos dents, nos os en général.
  • Le Phosphore, minéral au modes d’actions similaires au Calcium.
  • Le Magnésium, minéral dont nous manquons le plus (vu précédemment). Il nous évite stress, crampes, douleurs musculaires, maux de tête, troubles digestifs, hypertension artérielle…
  • Le Sodium, c’est le sel que nous consommons. Il peut être la cause d’œdèmes et d’hypertension.
  • Le Potassium aide à maintenir l’équilibre acido-basique.
  • Le Zinc, minéral qui contribue à la multiplication cellulaire, lutte contre les toxines.
  • Le Cuivre favorise la fabrication du tissu conjonctif.
  • Le Fer oxygène tous les organes et muscles.

La fatigue chronique, fléau de notre société

Depuis que la France s’est industrialisée, que nous sommes entrés dans une société de consommation (après la seconde guerre mondiale), que les remèdes de nos grands-mères ont laissé place aux médicaments des laboratoires, notre alimentation s’est largement appauvrie. Nous n’avons plus la même qualité d’alimentation santé qu’antans !

Ce n’est pas pour cela, que « c’était mieux avant ! ». Simplement, basique.

Malgré tout, nous devions faire de l’exercice physique pour manger. A savoir : cultiver les champs, élever les animaux de la ferme, couper le bois pour cuire… Des activités saines, de plein air, qui nous oxygènent. Pour ces raisons, nous étions beaucoup plus en forme. 

Le repos était salvateur, le sommeil réparateur. Nul besoin d’aller dans des salles de sport, ni consommer des compléments alimentaires, puisque nous bénéficions d’une excellente alimentation santé.

Pour nourrir notre corps en énergie afin de tenir une journée de travail – et non les 7 heures conventionnelles – les repas étaient naturellement riches en fibres, vitamines, minéraux… Si la fatigue chronique était présente, elle était due à des carences de nourriture. Actuellement, la fatigue chronique que nous connaissons est liée – bien que la nourriture soit extrêmement trop riche en tous – à des carences. Pour tout dire, plus nous mangeons, moins nous sommes rassasiés. Notre cerveau n’imprime pas le fait d’avoir une qualité suffisante, de ce fait, il corrige le manque par la quantité.

Aussi, plus nous faisons travailler notre estomac, plus il brûle des calories. Et donc, nous le faisons travailler plus que ce qu’il doit… Il se fatigue !

Parenthèse faite, certains de nos aliments sont déjà « mâchés ». L’exemple le plus significatif est celui des plats cuisinés, tout prêts à passer quelques minutes au micro-ondes ou au préalable de se faire réhydrater. Hummm ! Nous n’avons même plus à mâcher ou si peu. Sachant, que la force de mastication est la clé d’une bonne digestion : sans lourdeur, ni ballonnement, ni reflux gastrique.

Une mauvaise digestion est épuisante. À la longue, tout ceci entraîne une fatigue chronique.

La qualité d’une bonne alimentation santé est déterminante pour prévenir et combattre la fatigue chronique

Il ne faut pas oublier que nous avons tous le choix. L’aspect le plus important de la qualité d’une bonne alimentation santé réside dans la prise de conscience de ce que nous consommons et la façon de comment nous le consommons. Partant de ce fait, mettre en place un jardin est facilement réalisable. Un petit jardin en permaculture, dit « à l’ancienne », nous n’avons rien inventé. Un micro-jardin en jardinière, par exemple. Ou, sans doute s’apprendre à la reconnaissance des plantes comestibles qui bordent nos chemins et croisent nos regards.

Combien de plantes sauvages sont à la portées de tous, gratuites, et font offices naturellement de remèdes pour améliorer notre santé, voire nous soigner. Et ainsi, optimiser notre vitalité en faisant régresser la fatigue chronique, bien connue, par bon nombre d’entre nous.

Dorénavant, proposez-vous une sortie nature. Une fois de plus, proposez-vous des produits sains, simples, locaux, de petits producteurs. Manger sain, n’est pas forcément source de chers.

Une alimentation santé n’est pas anodine, quand l’on sait qu’elle représente le carburant nécessaire au bon fonctionnement de notre organisme. Ne dit-on pas que le système digestif est notre 2ème cerveau ?

Contrairement à ce nous croyons, plus nous offrirons le meilleur à notre corps, plus notre mental sera bon, et ainsi la fatigue chronique diminue en simple fatigue, soulageable rapidement.

Autrement dit, plus nous sommes à l’écoute de notre corps – physique et moral – meilleure est notre qualité de vie. A tel point que sur l’archipel du sud du Japon appelé OKINAWA, le secret de leur bonne santé réside en « une alimentation variée et savoureuse, peu calorique et riche en nutriments protecteurs, une propension à rester en mouvements… », extrait d’OKINAWA, un programme global pour mieux vivre, Dr Jean-Paul Curtay.é