Publié par Laisser un commentaire

Alimentation et Silice Colloïdale

Bienfaits général de la silice colloïdale

Définition Silice Colloïdale ou Silice Végétale

La silice est présente dans bons nombres de végétaux.

Certaines plantes, sont du règne préhistorique comme la prêle (Equisetum arvense) ou le bambou (Bambusa vulgaris). D’autres comme l’ortie (Urtica dioica) sont aussi des plantes très riches en silice colloïdale. 

En phytothérapie, la prêle (contient 60mg de silice/100g), fraîche et non séchée, le bambou (9mg dans la pousse), l’ortie en jeunes pousses fraîches ( 380 mg/100g).

A partir du suc de la plante il va en être extrait biochimiquement l’acide orthosilicique.

la Silice Colloïdale au niveau scientifique

Pour résumer, la silice végétale contient en moyenne 7 % d’acide orthosilicique pour 93 % de colloïdes (de fines particules solides non assimilables).

Afin d’être assimilables, dits «  biodisponibles » par notre organisme, l’acide orthosilicique doit être stabilisé par de la choline*, et qu’ainsi son utilisation dans des compléments alimentaires ne pose aucun problème toxicologique.

Pour plus d’informations sur la *Choline, vous pouvez vous référer à ce site Internet : https://fr.wikipedia.org/wiki/Choline

Silice Colloïdale présente dans certains aliments

Quoi qu’il en soit, nous avons défini la disponibilité de silice dans certains végétaux, tels que la prêle, bambou et ortie. 

Il en est de même, mais ce, en petite quantité dans certains aliments. Prenons le cas dans l’enveloppe des céréales complètes, comme le blé complet, le riz complet et les flocons d’avoine. Mais aussi, les champignons, les haricots et le cartilage des animaux, tels que ceux du poulet.

Malheureusement, comme nous l’avons évoqué dans un article blog précédent https://www.laracinebleue.com/articles/lrb-alimentation-sante-combattre-fatigue-chronique-stress/ «  notre alimentation s’est largement appauvrie. Nous n’avons plus la même qualité d’alimentation santé qu’antans ! ». Il est vrai que notre alimentation ne nous permet plus de combler ces pertes, car la quantité de silicium contenue dans certains aliments est très faible. 

Comme le Professeur Henri Joyeux le précise ici https://professeur-joyeux.com/2017/03/18/moi-silicium-a-quoi-sers-corps/ 

« Une plantation d’un hectare de légumineuses, de hêtres ou de blé prélève chaque année dans le sol respectivement 20, 63 et 105 kg de silice. »

Silice Végétale : Dose journalière

En premier lieu, il est bon à savoir que la silice végétale est peu assimilable par l’organisme humain. Toutefois, le corps d’un adulte comporte environ 7 g de silicium, soit deux fois plus que le fer.

Il ne faut pas oublier que nous naissons avec un capital de silicium qui décroît inéluctablement au fil des années.

Mode d’absorption

Par voie orale. A prendre le matin, à jeun.

Posologie

Pour l’enfant et l’adulte, il sera recommandé de prendre un bouchon doseur (environ 20 ml) par jour.


A partir de 30 à 40 ans (âge préposé où la masse osseuse est en déclin), il sera recommandé de prendre 3 bouchons doseurs (environ 60 ml) durant 1 semaine (effet starter), puis prendre un bouchon doseur.

Les cures se font de l’ordre de 3 semaines. Renouvelables au besoin, après 1 semaine d’arrêt.

Conseils d'utilisation de la Silice Coloïdale

Tout d’abord, il vous faudra agiter la bouteille avant utilisation. Cela permettant de dynamiser le liquide. Et ce, durant environ 30 secondes.

Ensuite, il faut savoir que ce type de produit fait partie des compléments alimentaires. Aussi, il ne doit pas se substituer à une alimentation variée et équilibrée et à un mode de vie sain.

Il est à noter de ne pas dépasser la dose recommandée.

Dans le cas où vous êtes en présence d’enfants, il conviendra de tenir hors de la portée des jeunes enfants. Et par ailleurs, de ne pas utiliser la solution buvable de silice colloïdale chez les enfants de moins de 3 ans.

Dans quels cas dois-je prendre de la silice colloïdale ?

Pour maintenir le bon fonctionnement de l’organisme et ses fonctions vitales.

 

Nul doute que le silicium est présent dans tous les tissus conjonctifs (qui sont des tissus de soutien), les os, les cartilages, les tendons, les muscles, la peau, les cheveux et dans tous les organes clefs du métabolisme  : foie, reins, cœur, glandes surrénales, parois des vaisseaux, rate, pancréas et thyroïde.

 

La silice colloïdale joue un double rôle. En réalité, elle permet à la fois de solidifier nos os, et de donner de la souplesse à nos articulations.

Oligo-élément omniprésent, le Silicium est un restructurant des tissus conjonctifs (Peau, cheveux, ongles, systèmes articulaire et artériel) dont le taux décroît rapidement avec l’âge.

C’est la raison par laquelle, en buvant de la silice colloïdale, notre organisme aura fait le “plein” de silicium, surtout au niveau du collagène contenu dans les os, les articulations, les aponévroses, l’enveloppe des artères (aorte surtout).

Qu’il puisse y avoir amélioration de l’état général et des douleurs, c’est indéniable. D’autant plus que le silicium agit comme catalyseur. C’est-à-dire qu’il va modifier certains processus biologiques par sa seule présence.

C’est également un très bon un agent anti-vieillissement. Essentiellement en préservant le collagène, donc l’élasticité de notre peau. Mais pas que. Le silicium contribue à améliorer les problèmes de peau, favorisant la cicatrisation.

Qui de plus est, la silice colloïdale contribue à soutenir et à renforcer les cellules du système de défenses immunitaires.

Autrement dit, la silice colloïdale renforce les défenses immunitaires.

Autrement dit « bis », si nous souhaitons rester en bonne santé, évitant ainsi d’être malade ou contactant certaines pathologies douloureuses, il sera vivement conseillé de faire des cure de solutions buvables de silice colloïdale.

En ce qui a trait au niveau de la moelle osseuse, le silicium favorise la formation des phagocytes. Cela signifie donc que les phagocytes détruisent virus et bactéries. Il en est de même que le silicium favorise la formation des lymphocytes. En d’autres termes, les lymphocytes fabriquent les anticorps spécifiques et nécessaires pour combattre les infections.

Enfin, au niveau respiratoire, le silicium contribue à une meilleure respiration, asséchant les mucus, lors de bronchites ou problèmes associés. Très bon complément en cas de crise d’asthme ou d’emphysème.

Pour qui la silice colloïdale est-elle recommandée ?

  • Pour le Fœtus, car il est très demandeur de silicium, dont il puisse ses réserve dans sa future mère. Uniquement les 3 premiers mois de grossesse.
  • Les enfants et les adolescents afin de solidifier leur squelette, dans la croissance osseuse. Également, afin de renforcer les dents et éviter les caries.
  • Les personnes convalescentes dans les suites de fractures.
  • Les personnes ayant des douleurs musculaires et articulaires.
  • Les personnes présentant des ongles mous à cassants. Il en va de même au niveau capillaire. En ce qui concerne la chute des cheveux, les cheveux fins et/ou ternes, qui deviennent rapidement fragiles et cassants.
  • Toutes personnes afin de limiter les déminéralisations osseuses et les arthrosiques et en cas d’affections rhumatismales. En effet, à partir de la quarantaine, la teneur en silicium décroît.
  • Les personnes, dès l’apparition des premiers signes de relâchement de la peau. En particulier, lorsque l’on observe une perte d’élasticité de la peau : rides notamment.

Où trouver la solution buvable Silice colloïdale ?

https://www.laracinebleue.com/boutique/origines/origine-france/silice-colloidale/ 

Ingrédients / composition d’une silice colloïdale : eau filtrée, silice colloïdale, épaississant : gomme xanthane, arôme de citron, acidifiant : acide citrique, conservateur : sorbate de potassium

D'autres liens utiles :

https://www.laracinebleue.com/boutique/origines/origine-france/phyto-complexe-bio-rhuma-articulations/ 

https://www.laracinebleue.com/boutique/origines/origine-france/gemmo-sapin-pectine-30ml/ 


Pour refermer sur cette page, je vous fait le résumer des bienfaits de la silice colloïdale :

  • Du végétal.
  • Liste non exhaustive des bienfaits thérapeutiques.
  • Consommable en solution liquide.
  • En curatif ou en prévention

 

Se soigner, est à la portée de Tous ! Prenez soin de vous, Catherine MEYNIER

Laisser un commentaire